25/09/2008 - Présentation de l'audit financier 2004/2007



Le Conseil municipal s'est réuni exceptionnellement à la Salle Lirdeman, pour entendre les conclusions de l'audit financier effectué par le Cabinet "Ernst & Young", mandaté par la Municipalité. L'analyse financière s'est portée sur les années 2004 à 2007, celle-ci démontre une situation difficile et complexe, confirmant le rapport d'observations de la Chambre régionale des comptes (CRC) du Nord-Pas-de-Calais (années 2001 à 2004).

La commune a peu de marges de manœuvre et aucune capacité d'autofinancement pour investir à court terme. Pour les prochains exercices budgétaires, la Municipalité persévéra dans sa politique de maîtrise des dépenses de fonctionnement, et même de réduction dans certains domaines ne touchant pas directement les services publics communaux.

Le taux de désendettement de Douvrin est fort pour une commune de cette taille, il faudra quelques années avant que celui-ci revienne à un niveau acceptable. L'encours de la dette dépassant aujourd'hui plus de 1.500€00 par habitant.

L'audit laisse également apparaître un faible niveau des recettes de fonctionnement, malgré l'augmentation modérée de la fiscalité locale Celle-ci résulte de la décision de la Municipalité du printemps dernier afin de faire face à un état critique des finances communales. Le mode de fonctionnement du SIZIAF, la création de la Communauté d'agglomération de l'Artois "Artois Comm. (structure intercommunale à taxe professionnelle unique), le désengagement de l'Etat et le potentiel fiscal par habitant historiquement modeste expliquent en partie la déficience des ressources de la commune.

L'objectif de la Municipalité est de revenir à un équilibre financier dans 2 à 3 exercices budgétaires et d'éviter la mise sous tutelle par le Préfet du Pas-de-Calais. Le rapport d'audit a été approuvé par 25 voix (groupe majoritaire + MM. Gérard Crépel et Robert Korger). Mmes Bernadette Crépel, Anita Bonnaffé et MM. André Dubois, Vincent Pasquier ont refusé de voter.

Après la clôture officielle de la réunion du Conseil municipal, M. Serge Gorillot a initié un débat avec le public composé de plus de 200 personnes.