Samedi 4 & Dimanche 5 juin 2011
Représentations du Gala de Musidanse








Chaque année, en juin, l'association "Musidanse", présidée par M. Luc Lecoeuche, organise un gala, en deux représentations, à la Salle des fêtes Lirdeman. Il s'agit "de l'aboutissement" d'une année de travail des quelque 200 élèves de l'école de danse douvrinoise, avec à sa tête, deux professeures de danse : Mme Annie Szymczak (modern-jazz) et Mme Marianne Dieux (danse classique).

Un millier de personnes ont assisté aux deux représentations du spectacle offert par les danseuses et les danseurs de "Musidanse". Au vu de ce chiffre, il est objectif d'affirmer que le gala a rencontré un succès complet. Au-delà, l'association "Musidanse" met tout en œuvre pour assurer la qualité artistique du gala présenté au public, assorti d'une touche d'originalité qui ajoute de l'intérêt. La réussite d'une telle entreprise ne peut être garantie qu'à une seule condition : le soutien logistique de l'équipe de bénévoles de l'association.

Le secret de la forêt éternelle

En première partie de spectacle, les plus jeunes élèves de l'école de danse ont présenté "Le secret de la forêt éternelle", une ode à la nature, à même d'incarner un trésor artistique. D'ailleurs, les mouvements ont à la fois joué sur la puissance, l'animalité et la fluidité de la nature, avec des sonorités ethniques. Les tableaux chorégraphiques ont été créés et mis en scène par les professeurs de danse de l'école. Puis, en seconde partie, d'autres danseurs sont montés sur scène afin d'exprimer la "Symphonie", composition orchestrale dansante, constituée de sens et d'harmonie.

Une culture gestuelle et scénique

Annie Szymczak, Responsable de l'école de danse de douvrin, souhaite développer davantage "une culture gestuelle et scénique" et avancer sur le chemin "d'univers chorégraphiques variés". Quant à l'association "Musidanse", ses dirigeants prônent "l'ouverture aux autres formes d'expression de la danse", notamment par l'organisation de stages animés par des danseurs professionnels de renommée internationale, tels que Bruno Collinet et Bruno Agati, qui ont donné de leur savoir-faire pendant une semaine, en février dernier.