Vendredi 22 janvier 2010
Spectacle patoisant du Tennis-club de Douvrin
"Eugène & Alphonsine"



A nouveau, ils ont frappé un grand coup... de rire. « Ils », ce sont les 3 compères de la troupe « Sylvie & Co(q)s » : Eugène et Alphonsine, accompagné par leur neveu Etienne.

C'est la troisième fois consécutive qu'ils prennent possession de la scène de la Salle des fêtes de Douvrin, où avaient pris place près de 500 personnes. Le trio est venu présenter un nouveau spectacle intitulé : « Ch't'a rin y comprinde ! » et c'est peu de le dire tant les embrouilles sont légion au sein de ce couple qui fête ses 22 ans de mariage.

Et comme tous les couples du monde, la vie quotidienne est propice à certains dérapages, évidemment Eugène et Alphonsine en provoquent beaucoup plus que la moyenne ; cela donne des sketchs vraiment très cocasses, mêlant la drôle caricature aux délicieux jeux de mots (en français et en patois).

Le couple infernal du Boulonnais ne s'arrête jamais, espiègle et malicieux, mais toujours attachant, se chamaille et explore les situations les plus banales pour en tirer la matière comique propre à enthousiasmer le public.

Dans ce nouveau spectacle, Eugène et Alphonsine, usant d'un langage toujours aussi fleuri, se heurtent à la maréchaussée après une soirée bien arrosée, relatent leurs aventures pittoresques de leurs vacances aux sports d'hiver, évoquent les désagréments liés à la digestion difficile, commentent allègrement une cérémonie de mariage, ou bien encore découvrent toutes les fonctionnalités du téléphone portable...

Et puis, comme pour se redonner un peu d'harmonie, ils entonnent des parodies qu'ils ont spécialement écrites pour le plus grand plaisir de chacun. Le final a été consacré à un tube des années 1980 : Etienne, Etienne, de Guesh Patti, revu, corrigé et transformé en une complainte irrésistible du changement épique d'une ampoule lorsqu'on se retrouve juché sur une échelle. Vertige, quand tu nous tient, tin me bin !