Vendredi 8 mai 2015
Commémoration de l'Armistice de la Deuxième guerre mondiale

Une délégation composée d'anciens Combattants, d'élus municipaux et de responsables associatifs ont procédé à un dépôt de gerbes au pied du Monument aux Morts. Ensuite, un cortège s'est organisé pour défiler dans les rues communales - essentiellement dans le quartier du Château d'eau et de la Carolle - avec à sa tête les différents porte-drapeaux, une escouade de jeunes Sapeurs-pompiers et les musiciens de l'Harmonie "La Douvrinoise".

L'arrivée du cortège fut la place Saint-Augustin, où les membres de l'harmonie, dirigée par M. Fabrice Roche, jouèrent l'hymne national. Puis, un lâcher de pigeons fut effectué. Diverses prises de parole ont eu lieu à la Salle Léopold Boilly (Salle des fêtes Lirdeman). M. Jean-Michel Dupont, Maire, a remercié la participation des anciens Combattants, des musiciens de l'Harmonie, des jeunes Sapeurs-pompiers, des responsables associatifs, des élus municipaux et des citoyens.

Dans son discours, le premier magistrat de la commune s'est interrogé sur les conditions qui ont amenés à la Deuxième guerre mondiale : "Plus de 7 décennies après, la Deuxième guerre mondiale pose encore question, non pas sur les faits eux-mêmes, ils sont criants de vérité. Cependant, nous nous interrogeons sur son origine. Comment a-t-on pu en arriver à un tel désastre ? Comment cette guerre a-t-elle pu déchaîner de telles passions tristes et aveugles ? Ces questions, nous nous les poserons encore longtemps, tant cette guerre aura porté au summum le déferlement de l'atrocité humaine. Ce qui est le plus dérangeant, c'est de penser que ceux qui ont décidé l'extermination des juifs, sont des êtres humains."

Avant que M. Jeannot Delecour, Président de l'Association des Anciens Combattants, lise le message de l'Union Française des Associations d'Anciens Combattants, un membre du Conseil municipal des jeunes a également prononcé quelques mots. Comme à l'accoutumée, la réception s'est achevée par le Verre de l'Amitié.