Jeudi 9 & Samedi 11 février 2017
Animations sur le thème de la Chine à l'initiative de l'ECLID

Quelques jours après le Nouvel An chinois - c'est l'année du coq de feu rouge - l'ECLID a proposé une série d'animations sur le thème du grand pays de l'Asie orientale. En premier lieu, une exposition de photographies de M. René Lavergne, le président de l'ECLID, a été présentée à la Salle Léopold Boilly (Salle des fêtes Lirdeman) durant  le mois de février, intitulée : "Deux saisons en Chine : Découverte du Shaanxi en hiver, du Hunan en été".

Le "Shaanxi" : berceau de la civilisation chinoise

Le "Shaanxi" est une très ancienne province chinoise, dont le chef-lieu est Xi'an. A proximité des cette ville se trouve le mausolée de l'Empereur Qin, qui comprend d'une part, le tombeau de l'empereur, et d'autre part, les fosses où l'on a retrouvé, à partir de 1974, les vestiges ensevelis de milliers de soldats de terre cuite, formant ce qu'on a appelé : 'L'Armée de terre cuite. Le "Shaanxi" est considéré comme le berceau de la civilisation chinoise. Pendant plus d'un millénaire, treize dynasties y établirent leur capitale. Elle restera ainsi le centre politique de la Chine depuis la dynastie "Zhou" jusqu'à la chute de la dynastie "Tang", au tout début de Xème siècle.

Le "Hunan" : au sud du lac

Quant au "Hunan", elle est une province méridionale, située à 1.300 Km de Pékin, et à 900 Km de Shanghai. Les montagnes et les collines occupent plus de 80% du territoire. Cette province se situe au sud du cours moyen du "Yangtsé" et au sud du lac "Dongting", deuxième grand lac d’eau douce de Chine, d’où son nom « Hunan» (au sud du lac).

"Sur la piste de Yu Bin"

Le vernissage de l'exposition a été suivie de la projection du film "Sur la piste de Yu Bin" dont le réalisateur est M. Jean-Christophe Yu. Après sa diffusion, M. Yu a relaté les étapes de la fabrication du film et a répondu aux questions du public. Le réalisateur est parti sur les traces de son grand-père, Yu Bin, immigré chinois en Belgique dans les années 1920, puis reparti dans son pays natal par nécessité, laissant une famille, dont son fils, Georges, devenu réalisateur de la chaîne de télévision belge RTBF.

Le film chemine au fil des nombreuses lettres que Yu Bin écrivait à son fils, Georges, père de Jean-Christophe Yu. Par le biais des relations épistolaires de Bin et de Georges, on découvre ou redécouvre l'Histoire de la Chine, du dernier empereur jusqu'à la mort de Mao Zedong. Par ailleurs, il y est également retracé le sort des jeunes étudiants chinois installés en Europe durant l'entre-deux guerres mondiales.

Un repas asiatique pour la "Fête des Lanternes"

Dans un second temps, deux jours après le vernissage, l'ECLID a organisé un repas asiatique, toujours à la Salle Léopold Boilly, auquel ont participé une quarantaine de convives. Ce repas pouvait être considéré comme le symbole de la Fête des Lanternes, qui referme le cycle des festivités du Nouvel An en Chine. L'invité d'honneur était l'artiste-plasticienne et "performeuse" : Mlle Kaixuan Feng, qui figure parmi les six artistes contemporains chinois repérés par le Site Internet "Artsper".

Kaixuan Feng et la calligraphie "Dishu"

Au cours du repas, Kaixuan Feng a effectué une démonstration artistique en pratiquant un genre de calligraphie chinoise : le "Dishu", qui signifie littéralement "écriture carrée". La spécificité du "Dishu" est une écriture éphémère au sol en utilisant l'eau comme encre. Mlle Kaixuan Feng a reproduit un texte littéraire et poétique, un extrait de la préface au recueil du Pavillon des Orchidées, situé près de Shaoxing, aujourd'hui ville-préfecture de la Province du Zhejiang. C'est le travail de calligraphie le plus célèbre et le plus copié de l'Histoire de la Chine.